En prolongeant la prime actuelle destinée aux plus modestes et en l’étendant aux jeunes, notre pays a la possibilité de faire un pas en avant majeur dans la lutte contre la pauvreté. Encore faudrait-il en avoir la volonté politique.

Par Noam Leandri et Louis Maurin, Président et Directeur de l’Observatoire des inégalités. A lire ici

Avez-vous trouvé ce contenu intéressant ?