Type de contrat : CDI Localisation : Paris

Définition du poste 

Sous la responsabilité du directeur du Service éducation/culture, la·le chargé·e de mission coordonnera la mise en oeuvre et le suivi du concours « La Flamme de l’égalité » qui a pour thématique cette année « Esclavage et traites : des crimes contre l’humanité » en hommage au 20e anniversaire de la loi dite Taubira de mai 2001.

Ce dispositif national initié en 2015 est géré par la Ligue de l’enseignement de Paris en collaboration avec plusieurs partenaires institutionnels : la Fondation pour la mémoire de l’esclavage, la Délégation Interministérielle à la Lutte contre le Racisme, l’Antisémitisme et la Haine anti-LGBT (DILCRAH), les ministères en charge de l’Education nationale et de l’Agriculture, le ministère délégué à la Citoyenneté. L’objectif de ce concours scolaire est de faire connaître aux élèves l’histoire des traites des êtres humains, de leur mise en esclavage et du travail forcé ainsi que les abolitions, survivances et effets plus contemporains de cette histoire.

Les enseignant·es engagent avec leurs élèves une démarche de projet pour participer dans l’une des 3 catégories du concours (école, collège, lycée). Ces travaux souvent transdisciplinaires permettent de sensibiliser les plus jeunes à une question qui s’inscrit dans le cadre du « parcours citoyen » et qui recouvre les valeurs démocratiques et républicaines, le principe du vivre ensemble et les luttes contre les discriminations.

Pour plus d’information sur le concours, se rendre sur le site dédié : www.laflammedelegalite.org

Dans le cadre de sa mission la/le chargé·e de mission aura pour tâche de coordonner le fonctionnement du dispositif dans ses différents aspects organisationnels, communicationnels, événementiels :

Sur le plan de l’organisation du concours elle/il mettra en oeuvre et assurera le suivi de l’ensemble des actions afférentes à la gestion opérationnelle et au bon déroulement du dispositif, à savoir :

  • Organiser et participer aux différentes réunions liées au concours, que ce soit au sein de la structure ou bien lors des sessions du comité de pilotage avec les institutions partenaires (préparer les ordres du jour et rédiger les comptes rendus de ces réunions)
  • Accompagner au mieux les enseignant·es et de tout autre acteur·trice impliqué·e dans le dispositif : veiller à les renseigner de manière précise, à suivre étroitement leurs projets et difficultés éventuelles, à les informer régulièrement sur l’édition en cours (modalités de participation, contenus pédagogiques, événements à venir, etc.)
  • Mobiliser les différents délégués départementaux de la Ligue de l’enseignement pour assurer un rayonnement maximum du concours et une représentation locale du dispositif auprès des institutions académiques et des collectivités territoriales
  • Assurer la mise en oeuvre et la bonne tenue des jurys académiques en lien avec les référents « Mémoire et citoyenneté » des différentes académies ; organiser les évaluations et la réunion du jury national lors de la phase finale d’examen des dossiers de candidature retenus à l’échelle académique
  • Rédiger le bilan général de la sixième édition 2020-2021 (quantitatif et qualitatif) et préparer la prochaine édition du dispositif, en termes de communication, mises à jour et demandes de subvention ; participer à la recherche de financements privés pour la pérennisation du concours.

En ce qui concerne les temps forts et la communication du dispositif : les actions et manifestations diverses organisées par la Fédération de Paris dans le cadre du concours « La Flamme de l’égalité » s’échelonnent tout au long de l’année. En relation avec les partenaires, il faudra notamment :

  • Organiser, mettre en oeuvre et s’assurer la réussite des différents événements-clés du dispositif, depuis le lancement de l’édition du concours en fin d’année scolaire jusqu’aux temps de restitution des projets à l’issue de la cérémonie du 10 mai
  • Veiller au bon déroulement des temps forts du concours : clôture des inscriptions et dépôt des dossiers en ligne (mars), tenue des jurys académiques et du jury national (avril), venue des lauréats à Paris et organisation de leur participation à la Journée nationale des Mémoires de la traite, de l’esclavage et de leurs abolitions (10 mai)
  • Participer avec les partenaires aux différentes actions de communication et aux temps de sensibilisation en lien avec la thématique annuelle (formations pédagogiques, projections-débats, interventions diverses pour la promotion du dispositif…)
  • Veiller à la bonne communication et la large diffusion de toutes ces actions en amont et en direct ; mobiliser les réseaux sociaux dans le cadre de cette promotion du concours ; penser aux contenus et événements connexes dans le cadre d’une stratégie échelonnée de communication qui s’appuie sur différents formats et outils
  • Coordonner la plate-forme Internet entièrement dédiée au dispositif qui tient lieu autant de site de ressources que d’interface pour le dépôt des dossiers de candidature ; travailler à une nouvelle version de cette plate-forme qui optimise ses potentialités interactives, documentaires et pédagogiques
  • Identifier de nouvelles ressources (livresque, multimédia, humaine) constituant une contribution jugée intéressante pour le dispositif ; établir une veille et recenser les différents événements (artistiques éducatifs et culturels notamment) qui sont en lien avec la thématique (conférence, spectacle, festival…)

D’autres missions pourront lui être confiées en fonction des besoins de la structure.

Profil

Sont attendus :

  • Dynamisme, autonomie, force de proposition, sens de l’organisation, goût pour le travail en équipe
  • Aptitude à la communication orale en direction de publics variés (scolaires, institutionnels, associatifs)

Compétences :

  • Bonnes qualités rédactionnelles, d’analyse de l’information et de synthèse
  • Maîtrise des outils informatiques (bureautique + communication et environnement web dans l’idéal)
  • Appétence particulière pour la thématique, bonne connaissance du sujet
  • Intérêt pour la pédagogie, expérience associative de l’animation et/ou dans le milieu de l’enseignement
  • Maîtrise technique et opérationnelle de la gestion de projet en lien avec plusieurs partenaires
  • Formation supérieure master en lettres et/ou sciences humaines ou domaine connexe
  • Connaissance de l’institution « Éducation nationale » et de son fonctionnement
  • Expérience significative sur un poste similaire souhaitée

Conditions  

  • Lieu : Paris 10e
  • Date de début : 8 octobre 2020
  • Type de contrat : Contrat de travail à Durée Indéterminée
  • Temps de travail : 35 heures hebdomadaires
  • Rémunération : Groupe D de la convention collective nationale de l’animation ; Indice total de 355 pour un salaire mensuel brut de 2243.60€.

Adresser lettre de motivation et CV par mail : recrutement75@ligueparis.org

Postuler