« Coronavirus, un saut de l’ange existentiel et politique »  – philosophie politique

Après le constat de la mise à l’arrêt finalement possible de nos productions, l’auteur liste les inégalités révélées par le contexte. Il questionne « à quoi tenons-nous collectivement ? » ou « pourrait-on aussi se saisir de l’occasion pour se libérer de tout ce qui nous confine dans nos vies minuscules et étriquées », une belle entrée en matière pour interroger nos valeurs, les valeurs dominantes, le sens de nos vies et de la société. Soigner, réparer, bricoler, cultiver, l’auteur poursuit par des propositions dont certaines appellent à festoyer. Il termine par une critique du néolibéralisme et s’inquiète à la fois de certains pouvoirs en place et de la xénophobie qui, menaçante, doit trouver de manière désolante, une certaine satisfaction à sa vision politique en ce moment. Mais, conclue t-il, nous sommes nombreux !


« Imaginer les gestes barrières contre le retour à la production d’avant crise » – sociologie/économie

Pour une mutation durable écologique et économique, étant donné que nous avons, en partie, réussi à nous arrêter il faut transformer l’essai … Avec, en fin d’article quelques questions qui peuvent nous inspirer un auto-description de ce que nous vivons, ce qui est soumis à notre réflexion.


« La démocratie à l’épreuve du coronavirus » – philosophie politique

Une interpellation avec une étrange comparaison de notre système démocratique avec les systèmes plus autoritaires. Néanmoins, l’auteur s’en défend dans les commentaires et permet de nous interroger ce que nous sommes prêt·es à accepter dans la situation, sur les termes de la démocratie au sens de pouvoir du peuple et de celui des rapports de domination à l’œuvre.

Avez-vous trouvé ce contenu intéressant ?