Talent Show en ligne ! Talent show c’est un projet qui réunit les 6 Centres Paris Anim’ du 19e. Tout au long de l’année, les équipes s’activent et mettent en commun leurs savoirs et leurs compétences pour offrir aux jeunes une soirée qui met en valeur leur talent. Après avoir été sélectionné·es par une équipe exigeante mais bienveillante, les jeunes se produisent sur scène dans des conditions très proches de celles professionnelles (coulisses, back stage, maquillage, son, lumière, captation…) parce que leur énergie mérite qu’on les considère pleinement. Nous vous proposons ici de revivre l’édition 2020 et bien entendu de suivre nos réseaux pour être à l’affût de l’édition 2021. Ici on vous dit tout, de la préparation aux coulisses jusqu’à la fermeture du centre le jour J…! Et là vous pouvez retrouver les captations vidéos de la soirée : Playlist Talent Show

Affiche d’appel Talent Show

Notre évènement devra être rebaptisé sous un nouveau nom l’an prochain. Si vous avez une idée envoyées les nous !

Le Talent Show, comme chaque année, est un moment privilégié de collaboration et de travail d’équipe inter-centres, chacun des 6 Centres de l’arrondissement étant représenté par deux ou trois personnes au sein du pôle d’organisation : binômes de direction, animatrices ou animateurs jeunesse, régisseurs ou jeunes en service civique. En tout près d’une vingtaine de personnes ont œuvré de concert à l’organisation de cet évènement. Chacun·e se voit rapidement attribuer une mission dans l’organisation de la soirée : recherche de jury, contact avec les candidat·es, recherche de prestataires pour le maquillage, le buffet, le bar, la captation vidéo… etc.

L’appel à candidature, lancé dès la fin du mois de novembre, a été largement diffusé sur les pages Facebook ou Instagram des Centres et de leurs partenaires, ainsi que par la Ligue de l’Enseignement. L’impression d’affiches et la distribution d’un grand nombre de tracts dans des lieux ciblés (écoles de musique ou de danse, bibliothèques, Espaces Paris jeunes, Centres Sportifs…) ont également permis de diffuser très largement notre appel à candidature. Au total, plus de 90 artistes ou groupes ont candidaté, ce qui établit un nouveau record pour notre évènement.

Le grand nombre de vidéos et démos à visionner nous a contraints à préparer différemment la réunion de sélection des candidat·e·s. Lors des précédentes années, nous visionnions ensemble les vidéos et procédions à un vote. Pour cette édition, chacun·e pouvait visionner, au fur et à mesure des candidatures, les démos envoyées sur un document partagé. Lisa, volontaire en service civique a ensuite conçu un formulaire de vote en ligne permettant  aux membres du collectif d’organisationde voter pour ses 15 candidat·e·s favori·te·s. Lors de la réunion de sélection, il ne restait plus qu’à exporter le résultat de ce vote pour obtenir les noms des candidat·e·s totalisant le plus grand nombre de voix. La soirée était alors programmée ou presque….

Aux 15 candidatures plébiscitées par le vote, ont été ajoutées deux candidatures parrainées par des Centres, des usager·es de nos structures qui y ont développé leurs talents artistiques dans nos propres ateliers de musique. Cette décision a cependant fait l’objet de discussions, et il conviendra, pour la saison prochaine, d’établir préalablement des règles communes de sélection applicables à l’ensemble des candidatures. Nous avons, cette année, essuyé deux annulations parmi les 17 candidatures retenues. Suite au premier désistement, un candidat (joueur de saz, instrument traditionnel turc) a été « repêché » et a accepté de participer à la soirée.

La billetterie de l’évènement (places gratuites sur réservation) a été mise en place via le site Weezevent, et la jauge maximale de la salle (103 places) a rapidement été atteinte, alors même que certains jeunes artistes parmi les 17 sélectionnés n’avaient pas encore pu inviter leurs proches à venir assister à leur prestation sur scène. Le succès s’annonçait déjà !

Le choix du prestataire pour le buffet s’est arrêté sur la société « MonBanquet » et sa proposition de cocktail dinatoire végétarien. Un partenariat avec les Eaux de Paris a permis d’obtenir des gourdes écologiques gratuites destinées à être distribuées à l’ensemble des artistes participant à la soirée. Des stickers portant le logo de l’évènement ont également été imprimés et offerts en cadeaux aux candidat·e·s sélectionné·e·s.

Pour la première fois, d’un commun accord nous avons décidé de l’organisation d’une rencontre préalable avec l’ensemble des candidat·e·s sélectionné·e·s quelques semaines avant la soirée, afin de nous présenter à elles et eux directement, leur montrer la salle et leur expliquer le déroulement de l’évènement. En raison des grèves, cette réunion, prévue dans un premier temps au début du mois de janvier, n’a finalement eu lieu qu’une semaine avant l’évènement. Cette rencontre a été l’occasion d’une prise de contact précieuse avec les candidat·e·s. Toutes et tous n’ont hélas pas pu être présent·e·s : certains artistes qui résidaient loin de Paris, notamment, n’ont pas pu faire le déplacement. L’ordre de passage des candidat·e·s lors de la soirée a été révélé durant cette réunion. Certaines questions techniques ont pu être discutées. Des documents administratifs (autorisation de droit à l’image, attestation du statut amateur) ont pu être récoltés, ainsi que les bandes-son. Et les rendez-vous pour les balances sons et répétitions lumières ont été pris directement avec le régisseur, ce qui a été beaucoup plus simple que par téléphone ou email. Cette rencontre s’est terminée par un moment convivial entre les équipes des Centres et les jeunes artistes sélectionné·e·s. Ce premier contact direct avec nos candidat·e·s s’est révélé très fructueux : il a notamment permis de mettre en confiance les jeunes artistes en leur montrant l’aspect professionnel, convivial et bienveillant de notre évènement.

Afin d’alléger le temps de balances sons et calages lumières le jour J, il a été décidé que tous les groupes de danse, dans la mesure du possible, disposeraient la veille de l’évènement – le jeudi 30 janvier – de 30 minutes de répétition et calage lumière dans la salle avec le régisseur du Centre Mathis. Quant aux artistes des catégories musique et chant, ils ont pu disposer de 10 à 15 minutes de réglages techniques avec le régisseur son de Place des fêtes durant l’après-midi du vendredi 31 janvier. Ce partage entre danse et chant sur 2 demi-journées de réglages techniques a permis d’alléger considérablement l’enchainement des balances le jour J et d’éviter un embouteillage en fin d’après-midi, souvent source de retard pour le démarrage de la soirée.

Marie, animatrice jeunesse au Centre Solidarité Angèle Mercier, a cette année encore assuré la présentation de l’évènement, en duo avec Alma une seconde volontaire. La partie technique a, pour la seconde fois, été prise en charge par une équipe de 3 régisseurs : Denis, du Centre Place Des Fêtes pour le son, Philippe du Centre Solidarité Angèle Mercier pour la régie plateau, et Cyrille du Centre Mathis pour la lumière.

Côté jury, cinq personnalités du monde de la danse et de la musique ont répondu présents à notre sollicitation : outre Gérald Biot – directeur des Centres du 19ème et ex-manager de groupes de rock réputés – et Leila Mandelbrot – qui a remporté le 1er Prix lors de l’édition 2019 du Talent Show –, le jury était composé d’un danseur-chorégraphe-cinéaste de renom – Lino Rodrigue –, d’une chanteuse soul et jazz également animatrice dans les Centres – Louise Ausseil –, et d’une professeure de danse hip-hop qui anime elle-aussi divers ateliers dans les Centres, Sandrine Bourguet.

Autre nouveauté pour cette édition #5 : un prix du public a été instauré, avec en guise de récompense pour la personne lauréate, désignée au vote, une enceinte bluetooth ainsi que des places pour une ciné-expérience.

Aux prix traditionnellement remis aux 3 lauréats (500 € de chèques cadeaux pour le premier, 300 € pour le second, 200 € pour le troisième), ont été ajoutés de nouvelles récompenses : pour le 1er prix, 10 heures gratuites de studio d’enregistrement ou de répétition dans l’un des Centre, une participation sur scène à la Fête des Centres, ainsi qu’une place dans le jury de la prochaine édition du Talent Show. Pour le 2ème et 3ème prix : des billets pour la Philarmonie, partenaire de l’évènement.

Sadia, directeur du Centre Curial et le régisseur du même centre, Romain, ont assuré la captation vidéo de l’intégralité de la soirée. Chaque candidat·e pourra ainsi obtenir, dans une excellente qualité technique, la vidéo de sa prestation sur scène ce soir-là.

Le déroulé de la soirée n’a connu aucun accro, chacun·e à son poste a contribué à assurer un évènement fluide et bien rôdé : la soirée a commencé à l’heure devant une salle comble ; les spectateur·trices sur liste d’attente ont pu trouver une place, quelques-unes des réservations n’ayant finalement pas été honorées. Sur scène, les 17 candidats – principalement dans les catégories chant et danse, avec également un musicien et un basketteur freestyle – ont offert des prestations très variées et de grande qualité : des univers personnels très variés, des compositions originales, des solos, duos ou groupes… Parmi les candidats sélectionnés, on peut notamment signaler le groupe « This », diminutif du nom « Mathis », composé de jeunes usagers des ateliers danse hip hop de notre animateur Olivier, du collectif Potentiel Urbain. Tous les artistes ont pris très au sérieux le concours, et travaillé d’arrache-pied pour livrer la meilleure prestation possible. Durant la délibération du jury, des vidéos de danseoke avaient été prévues, mais finalement, spectateurs et artistes danseurs ont investi la scène pour une battle amicale sur des musiques choisies par le régisseur son, Denis, DJ de ce moment improvisé débordant d’une énergie communicative.

La soirée, bien évidemment, s’est terminée sur le palmarès et la remise des prix par le jury : c’est un duo de danse, Koseka, qui a remporté le 1er Prix. Charly Melloul, avec son numéro de basket freestyle, a obtenu le 2ème prix, tandis que le groupe de danse hip-hop HKM décrochait à la fois le 3ème prix du jury et le prix du public ».

Charly Meloul

HKM

KOSEKA

 

 

Bien entendu, c’est sur fond de bonne humeur, que le centre Mathis a fermé ses portes laissant les équipes débriefer autour d’un verre…Mais là c’est trop private…

 

Enfin, il nous a fallu une période inédite de confinement pour préparer cet article qui n’aurait pas pu voir le jour sans l’aide d’Olivier, notre informaticien qu’on dit magicien et de Sarah, une collègue de la Maison des Ensemble qui maîtrise les réseaux sociaux proche de la perfection…

Avez-vous trouvé ce contenu intéressant ?