Chargement Évènements

Dans le cadre des commémorations de la « Journée nationale des Mémoires de la traite, de l’Esclavage et de leurs Abolitions » fixée au 10 mai, la Délégation Générale à l’Outre-Mer de la Ville de Paris a proposé aux Mairies d’arrondissement de mettre en place des projections-débats en relation avec la thématique du 10 mai. Dix projections-débats seront ainsi proposées tout au long du mois de mai 2019.

Mon ancêtre l’esclave, de Frédéric Senneville

France / 2016 / 52 mn

En présence du réalisateur ou d’un·e spécialiste de la thématique

En mai 1848, quand l’abolition de l’esclavage est votée, le gouvernement décrète un recensement de la population et impose l’attribution d’un nom aux affranchis pour leur permettre de devenir des citoyens à part entière. Références bibliques, mythologiques ou géographiques… diverses sources sont mises à contribution. Pour nommer 87.000 asservis en Guadeloupe et 73.500 en Martinique, les fonctionnaires vont devoir faire preuve d’imagination. Si certains se montrent respectueux, d’autres se lâchent avec férocité. Après s’être longtemps désintéressés de la question, les Antillais cherchent désormais à connaître l’origine de leur patronyme et s’approprier la mémoire retrouvée de leurs ancêtres.