Date : 16 novembre 2016 de 19h00 à 20h30

Lieu : Centre d’animation Tour des Dames

Révolution école (1918-1939)

Documentaire de Joanna Grudzinska assistée de Léa Todorov

2016 – Durée 1h25

Projection le mercredi 16 novembre à 19h au centre Paris Anim’ Tour des Dames

Diffusion suivie d’un débat avec la réalisatrice Joanna Grudzinska, sa co-auteure Léa Todorov et le Président du Conseil National de l’Innovation pour la Réussite Éducative, Philippe Watrelot

 

Nombre de places limitées – Réservation conseillée auprès de Marion Ladet : mladet@ligueparis.org ou 01 53 38 85 86

Présentation :

Au lendemain de la Première Guerre mondiale, des pédagogues d’un nouveau genre forment le projet révolutionnaire de changer le monde en faisant évoluer l’école. Une plongée dans le mouvement de l’Éducation nouvelle, florissant dans les années 1920, puis balayé par le totalitarisme. Ce documentaire remarquable propose un tour d’horizon complet d’un héritage pourtant bien vivant.

Dans une Europe traumatisée par la Première Guerre mondiale, des pédagogues désignent le coupable : l’école, qui a fabriqué de « braves soldats ». Il convient désormais de construire la paix et d’élaborer une éducation nouvelle pour une génération d’enfants qui, espère-t-on, ne fera plus jamais la guerre. Comment les éduquer sans surveiller et punir ? Comment les aider à s’émanciper ? Rendre l’enfant heureux, c’est faire de lui un adulte meilleur, estiment ceux qui se lancent dans l’aventure. Ils se nomment Rudolf Steiner, Maria Montessori, Célestin Freinet, Alexander S. Neill, Ovide Decroly, Paul Geheeb ou Janusz Korczak, chacun d’eux inventant des méthodes d’éducation. Un pédagogue suisse, Adolphe Ferrière, les réunit au sein de la Ligue internationale de l’éducation nouvelle.

Essor et déclin

En Europe, les écoles nouvelles mettent au coeur de leurs préoccupations l’autonomie, l’éducation mixte, l’apprentissage par les sens, le contact avec la nature et le sport, qui se pratique souvent nu, notamment en Allemagne où le naturisme est en vogue. Mais les conceptions s’affrontent. Faut-il une éducation pour l’élite ou pour le plus grand nombre ? Faut-il laisser toute liberté à l’enfant ou introduire la discipline ? L’élève échappe-t-il à tout programme, fut-il émancipatoire ? Le rêve de l’école nouvelle s’effondre avec la montée des idéologies totalitaires dans les années 1930. À partir d’archives rares, le film raconte l’histoire d’un combat pour le progrès humain, qui s’est construit puis brisé sur les idéologies du XX e siècle, mais dont l’héritage perdure.

Lieu de l'évènement


Centre d'animation Tour des Dames
Chargement de la carte…