Concours national « La flamme de l’égalité »

Éducation

Concours national « La flamme de l’égalité »

– Éducation – Autres dispositifs

Le Comité National pour la Mémoire et l’Histoire de l’Esclavage, les Ministères en charge de l’Éducation Nationale et des Outre-Mer et la Fédération de Paris de la Ligue de l’enseignement, lancent deuxième édition du concours pédagogique national « La Flamme de l’égalité ».

Jusqu’au 13 février 2017, les enseignants du premier et du second degré mènent une réflexion avec leurs élèves qui réalisent un projet sur l’histoire des traites et des captures, la vie des esclaves, les luttes pour l’abolition, les survivances et effets de cette histoire. La production finale peut prendre diverses formes : production littéraire ou graphique, représentation scénique, réalisation audiovisuelle, etc.

Par la recherche, l’enseignement, les patrimoines, la transmission, et en croisant les disciplines si besoin, le concours aspire à conforter la construction d’une mémoire collective autour d’une Histoire partagée. Il répond ainsi à un objectif d’éducation à la citoyenneté, aux valeurs républicaines et pour la préservation de la dignité humaine.

Les lauréats de chaque catégorie (école, collège, lycée) seront récompensés à l’occasion de la Journée nationale du 10 mai consacrée à la commémoration officielle de l’esclavage, de la traite et de leurs abolitions.

Sculpture "Pourquoi naître esclave"

« Récits de vie : restituer la voix des acteurs et témoins »

Cette thématique de la deuxième édition 2016-2017 du concours propose aux élèves de s’intéresser à des parcours exemplaires d’individus, anonymes ou acteurs historiques de l’abolition de l’esclavage, ou encore à des auteurs et artistes dont l’œuvre s’inspire de ces personnages parfois oubliés. Accompagnés par leurs enseignant-e-s, les élèves explorent, étudient, interprètent, analysent des événements, des archives, des discours et débats, des productions artistiques, des lieux de mémoire…

Exemples de personnages : les récits d’esclaves, les révolutionnaires et abolitionnistes (l’abbé Grégoire, Jeanne Odo, Toussaint Louverture, Victor Schœlcher), les destins exceptionnels comme celui de l’artiste Chocolat…

Calendrier

Jusqu’au 13 février 2017 :
Inscription au concours et dépôt du dossier numérique de candidature sur le site du concours
Du 20 février au 10 mars 2017 :
Présélection par les collèges d’évaluateurs académiques
Entre le 3 et le 7 avril 2017 :
Réunion du jury national pour la sélection finale des lauréats et publication du palmarès sur le site du concours
Le 10 mai 2017 :
Remise des prix lors de la Journée Nationale des Mémoires de la Traite, de l’Esclavage et de leurs Abolitions

Evaluation et valorisation

Après avoir déposé leurs dossiers de candidature sur le site du concours, les collèges d’évaluateurs, au niveau académique puis national, sélectionneront les meilleurs travaux. Attention, ils seront sensibles tout autant au déroulement du projet qu’à sa production finale. La démarche des élèves, à savoir l’étude, l’interprétation, l’analyse de personnages, parcours, événements, archives ou faits historiques, devra donc être valorisée. Les dossiers retenus en réponse au concours pourront éventuellement être repris sous la forme d’expositions, de fiches pédagogiques, de diffusions audiovisuelles ou de publications.

Portrait du Général Dumas